Le salon Big Data Paris 2018 vient de fermer ses portes au Palais des congrès, après deux jours d’expositions et de conférences les 12 et 13 mars. Au lendemain de cet événement et à l’aube de la mise en vigueur de la règlementation RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), dans nos métiers où l’Adaptive Learning est plus que jamais d’actualité, qu’en est-il de la gestion des données personnelles dans votre entreprise ? Le big data change-t-il votre manière d’aborder le Digital Learning ? Etes-vous « RGPD compliant » ?

Doit-on avoir peur du Big Data ?

« Jamais sans mon smartphone » ! La révolution numérique a profondément modifié nos modes de vie et nos habitudes de consommation. Ainsi, l’évolution technologique de nos modes de communication ainsi que la digitalisation accrue de nos démarches administratives et commerciales nous conduisent quotidiennement à dispatcher une quantité importante d’informations personnelles sur le web. Selon une étude menée par les cabinets américains Gartner et Idate, nous créons 2,5 trillions d’octets dans le monde chaque jour ! L’utilisation quotidienne des réseaux sociaux, des plateformes administratives, des services bancaires ou d’achats en ligne, additionnée à l’utilisation régulière d’applications de localisation tels que GPS ou applis météo, ainsi que la démocratisation des objets connectés tels que montres et autres outils domotiques, constituent autant de flux d’informations personnelles communiquées sur le web et pouvant être utilisées à des fins commerciales. Selon cette étude, la quantité de données générées et échangées à travers le monde a été multipliée par 7 ces 5 dernières années et 90% des datas existantes aujourd’hui ont été créées uniquement sur les 2 dernières années !

Côté entreprise, l’analyse de ces données constitue un enjeu financier majeur. Dans un premier temps, cela concerne principalement les fonctions Commerciales et Marketing. Nous pouvons même affirmer que le Big Data a fondamentalement modifié les métiers du marketing en initiant une véritable interaction avec le client : le passage du mass-marketing à la personnalisation de l’offre ! De cette manière, l’analyse de nos modes de vie permet aux entreprises de créer de véritables avantages concurrentiels grâce à la connaissance très précise de leurs clients afin d’anticiper leurs besoins et de leur proposer des biens de consommations ou des services personnalisés, au moment où ils en ont besoin. Les cookies par exemple, petits morceaux de codes placés sur les pages web que nous consultons, permettent aux entreprises de collecter nos données et de nous envoyer ensuite des messages publicitaires parfaitement adaptés en fonction de notre navigation.

A plus long terme, cette analyse de nos modes de vie permet même de créer de nouveaux besoins consommateurs et peut être génératrice d’innovations technologiques d’un point de vue industriel. Le Big Data entraine donc une véritable mutation sociétale, tant au niveau économique que social et la valorisation de ces données offre donc des possibilités infinies aux entreprises de proposer le bon produit, au bon moment, à la bonne personne et au bon prix : un marketing mix sur mesure en temps réel !

Comment utiliser le big data dans votre stratégie de formation ?

Comme nous l’avons vu, les données personnelles récoltées via le Big Data sont donc utilisées aujourd’hui principalement à des fins publicitaires, ou en vue d’optimiser des stratégies commerciales et de marketing. Avec la digitalisation des formations, les plateformes LMS, Learning Management System, nous permettent de la même manière de récolter un grand nombre d’informations concernant la population des apprenants : dans la même logique, pourquoi ne pas utiliser ces données pour gérer et optimiser vos stratégies de formation ?

En effet, une analyse pointue du tracking du LMS permet de développer une expérience utilisateur unique grâce à la personnalisation et l’individualisation des parcours. A partir de l’étude des résultats émis par l’apprenant, il s’agit alors de distinguer spécifiquement ses besoins d’apprentissage et de produire des contenus pédagogiques à la carte pour y répondre. Le micro-learning est alors souvent la solution la plus adaptée pour la mise en application de ces modules de formation personnalisés. De même, une analyse du tracking LMS peut parfaitement faire émerger un besoin de formation que l’on avait pas nécessairement envisagé.

Il existe un double avantage à l’utilisation des données LMS. Pour l’entreprise et les services RH, elle permet de réduire les coûts, que ce soit ceux liés aux formateurs ou à la disponibilité des apprenants. Pour les collaborateurs, constatant la prise en compte de leurs besoins réels et ciblés, ils en seront d’autant plus attentifs et motivés.

Big data et protection des données personnelles : la règlementation RGPD entre en vigueur ce 25 mai 2018 : êtes-vous prêts ?

De toute évidence, la collecte de ces informations personnelles et les nouveaux usages qui en sont fait demandent une sécurité élevée et nécessite une règlementation stricte. Le Big Data soulève deux principaux défis pour les entreprises : la protection des données sensibles et personnelles ainsi que les droits liés à leur propriété et leur utilisation. La RGPD (Règlementation Général sur la Protection des Données), qui entre en vigueur ce 25 mai 2018, tend à répondre à ces problématiques.

Ce texte européen vise à offrir aux citoyens une plus grande transparence quant à la récupération et l’utilisation de leurs données personnelles. Il concerne l’ensemble des acteurs proposant des biens et services, du micro-entrepreneur au grand groupe en passant par les associations et organismes publics. L’objectif est clair : la protection des individus contre le cybercrime et le piratage de leurs données personnelles à des fins commerciales ou criminelles.

L’employeur devra donc désormais pouvoir, à tout moment, informer précisément ses salariés quant à la nature de données collectées, leur droit d’accès, leur durée de conservation, la finalité de leur traitement, etc… Cette obligation sera lourdement sanctionnée puisque l’amende peut aller jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires mondial de l’entreprise dans la limite 20 millions d’euros.

L’enjeu pour les entreprises est donc de taille et beaucoup d’acteurs du marché se posent encore des questions quant à la mise en œuvre de cette règlementation. A quelques semaines de la mise en vigueur de la directive, êtes-vous « RGPD compliant » ?

Vous êtes assureur, mutuelle ou institution de prévoyance : découvrez notre offre de formation packagée « RGPD ASSURANCES ».

Vous êtes courtier grossiste : découvrez notre offre de formation packagée dédiée « RGPD COURTIERS GROSSISTES ».

Vous êtes courtier : découvrez notre offre de formation packagée dédiée « RGPD COURTIERS ».

N’hésitez pas à nous contacter !