L’innovation redistribue rapidement les cartes dans l’assurance et la pandémie de coronavirus n’aura certainement pas freiné les ardeurs des investisseurs internationaux pour les jeunes pousses de l’assurance.

En 2020, les levées de fonds ont atteint de nouveaux records, selon le bilan annuel publié par Willis Towers Watson (Quarterly Insurtech Briefing). Au total, 377 transactions ont été répertoriées, contre 314 une année auparavant, pour un montant total de 7,11 milliards de dollars (5,9 milliards d’euros), en hausse de 12 % sur une année.

Par implantation géographique, les États-Unis continuent de s’arroger la part du lion, en couvrant la moitié de ces assurtechs (181 sur 377). Suivent dans le palmarès des pays des plus représentés, le Royaume-Uni, la Chine, l’Inde et la France. Dans l’Hexagone, les levées de fonds les plus importantes ont été à l’initiative d’Alan, spécialiste de l’assurance santé, qui a levé 50 millions d’euros en avril 2020, portant le total des fonds levés à 125 millions en quatre ans. Spécialisée dans l’assurance habitation, l’assurtech française Luko a également levé ce même montant dans un tour de table mené par EQT Ventures en décembre dernier, après avoir déjà bouclé un tour de table de série A de 20 millions, une année auparavant auprès d’Accel Founders Fund et de l’européen Speedinvest. En résumé, l’Hexagone représente 3,7 % des transactions et 2,7 % des fonds levés en 2020 selon le rapport trimestriel de Willis Towers Watson.

Cet engouement pour les jeunes pousses s’explique par l’importance croissante de la technologie dans chaque maillon de la chaîne de valeur de l’assurance.

En effet, la digitalisation exponentielle des process de commercialisation, de gestion ou de KYC, les enjeux de l’utilisation de la Big Data dans le respect des différentes réglementations, l’avènement d’objets de plus en plus connectés et l’évolution qu’induisent ces usages sur la conception même des contrats d’assurance pour répondre aux nouveaux enjeux des assurés, la relation Client phydigitale et la connaissance client à 360°…. sont autant de sujets passionnants qui remodèlent en profondeur le marché de l’Assurance.

La technologie aide aussi à mieux se préparer face aux nouveaux risques qui alourdissent année après année la facture pour les assureurs.

Le risque climatique en est un bon exemple. D’après la Fédération Française des assurances (FFA), ce risque a coûté aux assureurs l’équivalent de 2,3 milliards d’euros de 2000 à 2018 et les pronostics tablent sur des coûts de 3,7 milliards d’euros par an au cours des 25 prochaines années ! Fondée en 2018, l’assurtech française Descartes Underwriting, qui a levé l’an dernier 15,7 millions d’euros auprès de Serena, Cathay Innovation et son investisseur historique Blackfin Capital Partners, propose des solutions d’assurance contre les risques climatiques et les catastrophes naturelles. Autrement dit, de l’assurance paramétrique. L’entreprise évalue les risques en utilisant des sources de données peu exploitées par le secteur, à l’image des satellites, des objets connectés, ou encore des drones. Grâce à ce genre d’innovations, l’assurtech aide les assureurs à mieux étoffer leur offre. En avril 2020, Generali et Descartes Underwriting annonçaient ainsi un partenariat stratégique dans l’assurance paramétrique.

Afin de mieux anticiper ces nouveaux enjeux de transformation de leur secteur d’activité, le développement d’une culture marché axée sur le digital et l’innovation constitue un enjeu majeur pour les collaborateurs des organismes assureurs. Facteur de proactivité, cette culture marché leur apportera en effet un réel avantage concurrentiel et leur permettra d’aborder ces évolutions inéluctables de leurs métiers avec efficience et sérénité.

C’est pourquoi  Kalea vous propose une toute nouvelle gamme de modules, la gamme 2021 “Digital & Innovation”, qui permettra à vos collaborateurs de mieux comprendre ces nouveaux enjeux Assurance au travers d’un large éventail de thématiques. Cette nouvelle gamme s’intègre à 100% dans vos dispositifs de formation continue DDA, afin de venir avantageusement compléter les compétences Métiers de vos collaborateurs et de leur offrir une culture Marché efficace.

Pour tout renseignement et pour offrir dès maintenant la possibilité à vos collaborateurs de valoriser leur culture de l’innovation, n’hésitez pas à nous contacter !